Zenga, artisane d’art textile

Il ne faut pas moins de six à huit semaines de conception…

Il ne faut pas moins de six à huit semaines de conception et de couture à Zenga pour confectionner une toile de dentelle de 2,30 m x 1,35 m. Ce travail méditatif fait naître des créations féminines qui donnent à voir « tous les dessous du monde ».

Fascinée par le contraste qui existe entre les colossales machines à tisser la dentelle et la délicatesse de ce tissu ancestral, Zenga célèbre le patrimoine d’antan en « upcyclant » les pièces de ses dentelliers favoris : Sophie Hallette, André Laude, Solstiss… La dentelle française de Caudry est sur les podiums du monde entier. Elle est aussi dans les toiles de Zenga, artisane d’art textile orléanaise qui expose prochainement à Toulouse.

Zenga, artisane d'art textile
©J.P Legrand

Pourquoi « Zenga » ?

Mon nom d’artiste est le palindrome de mon patronyme : je m’appelle Guilaine « Agnez » ! Mais j’ai un ami qui m’a également appris que le « Zen Ga » en japonais fait référence à la peinture, ce qui coïncide parfaitement avec ma passion pour les arts asiatiques.

Votre parcours ?

Zenga, artisane d'art textile
©J.P Legrand

Avant de confectionner des toiles de dentelle, j’ai été directrice artistique d’une compagnie de théâtre durant près de 25 ans. J’étais comédienne mais je réalisais aussi des décors, des marionnettes, des masques, des maquillages de scène… Déjà le travail de la main était essentiel pour moi. 

Pourquoi la dentelle ?

Zenga
© O. Kamp

En 2015, je mettais en scène des contes érotiques. J’ai eu l’idée de concevoir un décor à partir de matériaux sensuels, qui évoquent l’intime. Je suis allée à Paris où j’ai trouvé de la soie dorée et de la dentelle noire, blanche et rouge. Ma première toile est née : « L’Arbre de vie ».

Votre processus créatif ?

L’inspiration peut venir d’une chute de soie sauvage comme d’un coupon de dentelle. Les formes, les dessins, les couleurs, les matières font naître chez moi des images et des envies créatrices. J’ai récemment eu un coup de cœur pour une soie orange et je cherche quelle dentelle va être attirée par cette soie. 

Vos sources d’inspiration ?

Zenga, artisane d'art textile
©J.P Legrand

Tout ce dont je me suis nourrie au cours de ma vie sur le plan artistique transparaît dans mon travail textile : mes visites au musée, le cinéma, la poésie ou encore le théâtre. De mes toiles émanent donc naturellement ma passion pour l’Asie, la Renaissance ou l’Art Déco, mais pas seulement.

Des artistes favoris ?

L’art asiatique en général, c’est indéniable. Mais si je ne devais citer qu’un seul artiste, ce serait le moine bénédictin Dom Robert, qui vécut dans le Tarn. J’ai découvert ses tapisseries contemporaines après mes débuts dans l’art textile. Je partage avec lui cet univers végétal, floral, qui tend chez lui davantage vers le figuratif.

Des thématiques récurrentes ?

Zenga, artisane d'art textile
©D. Goueffon

Comme le montre la toile « Chardons », je crée des univers végétaux imaginaires. C’est la nature au sens large qui m’inspire : l’univers, les astres, l’eau. Le vent s’est immiscé dans la toile « Souffle », un élément que je n’avais encore jamais traité. Les bouquets de roses y deviennent des bouquets de nuages…

Une toile marquante ?

Les visiteurs de mes expositions avouent qu’ils ont du mal à définir leurs trois toiles favorites. Mais je note tout de même un attrait particulier pour le « Bois de Bouleaux », où j’ai voulu casser la répétition de la mécanique dentellière pour trouver le mouvement dans le végétal. Les « Lianes » ont également un vif succès. 

Des envies pour le futur ?

Pas spécifiquement, non. Mon leitmotiv c’est plutôt de me laisser surprendre par les textiles que j’achète et que je chine, tout simplement. La dentelle m’oblige à ne pas faire ce qui est évident, à chercher d’autres chemins, à être surprise par ce que ce je découvre. C’est ce qui me plaît dans ce matériau.

Où voir les toiles de Zenga ?

Du 07 au 10 octobre 2022 : Les Artisanales de Chartres 

Du 21 novembre au 03 décembre 2022 :

  • Espace Bouquières de Toulouse
  • Invitée par la céramiste Claude Agier-Mollinari

Instagram : @zenga45 – adresse mail : zenga@lestoilesdezenga.com – site web : www.lestoilesdezenga.com

Commentaires

×