Domaine de Belair

Dissimulé au cœur d’un écrin de verdure, le domaine de Belair fait…

Dissimulé au cœur d’un écrin de verdure, le domaine de Belair fait office de lieu de réception et de maison d’hôtes dans un cadre privilégié.

L'arche
©Julie Delvaux

Lorsque Frédéric Villette fait l’acquisition de cette longère, il tient à en préserver l’authenticité et à la transformer sans lui faire perdre son charme d’antan. Situé aux portes de Toulouse, à Eaunes, cet ancien corps de ferme connaît désormais une nouvelle vie en tant que maison d’hôtes, accueillant aussi toute l’année divers événements. À la belle saison, de mai à fin septembre, le domaine se transforme en un lieu de réception ouvert aux mariages esprit chic et champêtre, ainsi qu’aux événements d’entreprise. Un lieu d’exception découvert grâce à Diffazur Piscines Toulouse.

De longère en maison d’hôtes

Le jardin
©Julie Delvaux

Cet ancien corps de ferme, dont les premières briques ont été montées il y a environ 300 ans, s’est agrandi au fil du temps. Plusieurs parties de l’édifice datent notamment du XIXe siècle. À l’origine, seule une petite partie du rez-de-chaussée était habitée. L’étage était dédié au stockage des récoltes. Le précédent propriétaire avait entrepris une première restauration du bâtiment et la création de chambres d’hôtes. Frédéric Villette a quant à lui revu l’agencement et la décoration de la plupart des chambres, et effectué une mise en conformité des espaces de réception. Il s’est aussi et surtout attaché à transformer l’extérieur en un coin de paradis luxuriant. Il a pour cela fait appel à l’architecte Mélissa Maties, de l’Atelier 3L, et s’est lui-même chargé de la conception et de la direction des travaux d’aménagement paysager.

Du charme et de l’élégance

Domaine de Belair
©Julie Delvaux

La maison d’hôte et de réception, de 450 m2, se découvre par une porte en bois accessible depuis la terrasse exposée plein sud. Un long couloir dessert une cuisine, une salle à manger, ainsi que trois chambres spacieuses. Il permet également de rallier le premier étage en empruntant un escalier de pierre. Tomettes au sol, murs massifs appareillés de briques et de galets typiques des fermes toulousaines, soubassements blanchis à la chaux, cette longère a conservé tout son charme. Un charme « campagne chic » que l’on retrouve dans la cuisine faisant également office de salle à manger l’hiver. On y accède par une ouverture voûtée. La vaisselle ancienne y est exposée sur un buffet vaisselier. Une salle de réception, aménagée dans l’ancienne écurie, jouxte la maison d’hôtes. Il y règne une atmosphère chaleureuse et authentique avec un plancher en chêne, des murs en galets et en briques, et des poutres massives peintes en blanc. Une auge ancienne témoigne du passé. Cet espace est complété par une habitation privée de 150 m², associant matériaux anciens et larges ouvertures vitrées.

Soleil

Domaine de Belair
©Julie Delvaux

La première chambre de la maison d’hôte se trouve à gauche de la porte d’entrée. Comme son nom le suggère, elle est baignée de lumière grâce à une exposition plein sud. Sobre et élégante, la chambre Soleil a été décorée autour d’une ancienne armoire que les propriétaires ont démantelée pour réutiliser, et détourner, les différentes pièces qui la composaient. Ses portes, ornées de miroirs, ont notamment été fixées au mur pour donner l’illusion d’un passage secret… Le soleil s’y reflète pour agrandir visuellement cette chambre au charme de l’ancien. Une jolie banquette, faite d’une ancienne tête de lit, et un bureau en bois finissent d’habiller cette suite qui profite de sa propre salle-de-bain. « Associer le confort moderne au charme des matériaux anciens », voici le crédo qui a guidé les propriétaires lors des travaux.

Orient

Domaine de Belair
©Julie Delvaux

Au bout du couloir, à gauche après l’escalier, se trouve la chambre Orient. Un nom évocateur et une décoration qui l’est tout autant. On reste dans le Sud avec cette chambre où les teintes chaudes dominent. Le mur, contre lequel la tête de lit en fer forgé est adossée, a été enduit d’un rouge carmin intense. Ses nuances sont mises en valeur par deux lampes marocaines qui, une fois éclairées, projettent leurs motifs sur le mur. Au sol, un large tapis oriental. La chambre profite elle aussi d’une salle de bain privative. D’inspiration orientale, elle se distingue par une douche à l’italienne carrelée en zelliges du sol au plafond. Une large vasque en pierre est quant à elle surmontée d’un grand miroir en fer forgé.

Cottage

Domaine de Belair
©Julie Delvaux

En face de la chambre Orient se trouve la chambre Cottage. Changement de décor dans cette pièce à l’accent british qui abrite deux lits jumeaux anciens restaurés. Plusieurs détails nous plongent dans une ambiance vieille Angleterre, où le kitsch et le chic se confondent pour mieux nous séduire. Si le mur contre lequel les lits sont adossés évoque la Ville rose et ses briques traditionnelles, celui qui lui fait face est tapissé d’un papier peint fleuri de style campagne anglaise. Deux fauteuils en rotin, agrémentés de coussins blancs, accentuent cette impression d’une chambre douce et romantique, proche du style Shabby Chic. Cette chambre, qui profite d’une salle d’eau, a également l’avantage de disposer d’un accès direct sur le jardin.

Cyclades

Au premier étage se trouvent les deux suites familiales. Pour y accéder, il faut emprunter l’escalier qui mène à un palier baigné de lumière grâce à deux larges fenêtres de toit. La suite Cyclades, traversante, se situe dans la partie est de la maison. Divisée en deux parties distinctes, mais ouvertes, elle abrite deux lits simples au sud et un lit double au nord. Dans cette pièce, le blanc et le bleu dominent, évoquant la Grèce et ses maisons blanchies aux volets azur. Dès l’entrée dans cette chambre, un hamac suspendu aux larges poutres du plafond invite à la déconnexion. Au sol, un plancher de bois franc rappelle le cachet de l’ancien. Le petit couloir par lequel les deux parties de cette chambre communiquent permet d’accéder à la pièce d’eau.

Voyages

Domaine de Belair
©Julie Delvaux

Le voyage continue dans la pièce voisine, située à l’ouest du palier. Voyages est d’ailleurs le nom donné à cette chambre pensée pour réveiller l’aventurier qui est en nous. Une échappée belle dans des contrées lointaines, parsemée de souvenirs d’Afrique et d’Amérique du Sud. On y trouve notamment une valise grand voyageur ayant appartenu au grand père du propriétaire, un aviateur ayant parcouru le monde. Au sud de cette pièce, deux lits simples éclairés par un velux et une petite fenêtre ronde semblable à un hublot. Des compositions de gros bambous, faisant office de tête de lit, nous plongent dans une ambiance tropicale. Une impression renforcée par le jonc de mer qui recouvre le sol. Un petit couloir, desservant une salle d’eau, permet d’accéder à un second coin nuit équipé d’un lit double. L’ambiance y est douce et chaleureuse, grâce à la présence d’un mur peint dans une teinte moutarde faisant face à une tapisserie inspiration jungle

Un parc ouvert sur la campagne

La Piscine
©Julie Delvaux

Le domaine de Belair se trouve au cœur d’un grand parc arboré de 20 000 m2 situé aux abords du bois de Brioude. Pour rejoindre la maison depuis le parking, il faut emprunter une passerelle. Celle-ci enjambe un bassin où s’épanouissent grenouilles, poissons et nénuphars. La bâtisse profite d’une grande terrasse fleurie. À la belle saison, c’est d’ailleurs là, sous les glycines, que sont servis le petit-déjeuner et les repas en table d’hôtes. Lorsque la nuit vient à tomber, le soleil se couche derrière le bois de chênes offrant un spectacle unique aux visiteurs. Des arches ornées de rosiers parfumés invitent à la balade. D’importants travaux de paysagement ont été réalisés par le propriétaire lui-même, ingénieur agronome dans une autre vie. Plus de 600 plants fleuris ont été mis en terre !

Un paradis fleuri

À la belle saison, c’est un véritable feu d’artifice floral qui s’offre aux regards. Le bleu des agapanthes et des hortensias se mêle au teintes blanches et rosées des gauras, aux couleurs éclatantes des rosiers, à la chaleur des jarres en terre cuite fleuries de dipladénias, de bégonias et d’hibiscus, ou encore aux lagerstroemias et lauriers roses… À l’ouest de la maison se trouve un ensemble de terrasses étagées et paysagées avec vue sur le bois. Une grande tente de cérémonie agrémente l’ensemble dès le printemps dans un esprit guinguette chic. Intégrée aux terrasses se trouve la piscine réalisée par Diffazur. Bassin de nage, plages et banquettes immergées, il est difficile de résister à son appel. Habillée de travertin ocre et agrémentée d’une double fontaine, elle peut également faire office de bassin décoratif. Rivalisant avec l’eau turquoise des plus beaux lagons, le voyage continue jusque dans le magnifique jardin du domaine de Belair.

Commentaires

×