Une villa secondaire en pleine nature

Désireux de s’offrir la maison secondaire de leurs rêves au cœur du golf de Seignosse, les propriétaires de cette maison de charme ont fait appel à Jean Gines Gonzalez, maître d’œuvre concepteur de la société toulousaine Atelier à bâtir, pour relever le défi.

Le principal challenge de ce chantier était au départ le manque de temps. Les propriétaires ont acheté le terrain avec une maison déjà existante qu’ils ont souhaité démolir complètement pour reconstruire la villa de leurs rêves. Alors que les travaux de démolition ont débuté pendant les fêtes de fin d’année 2012 ; la réception de la nouvelle maison est prévue en juin 2013. Malgré des délais extrêmement courts, la remise des clés a bien été effectuée à peine six mois après le début des travaux.

© Martine Doumerc
© Martine Doumerc

Un environnement idyllique

Véritable joyau, le golf de Seignosse révèle une formidable balade des sens à travers une nature encore sauvage, l’immensité de ses pins centenaires et la splendeur de ses chênes lièges se dressant en cathédrale. Ce parcours de légende, situé dans l’une des plus belles régions golfiques françaises, est sans aucun doute un lieu d’exception. C’est au cœur de cet environnement idyllique que les propriétaires ont décidé de construire leur maison secondaire, dans le respect de la nature environnante. D’ailleurs, le terrain étant situé dans le périmètre des Bâtiments de France, le projet a du être accepté par l’architecte instructeur avant que les travaux ne puissent débuter. Pour répondre au mieux aux cahier des charges, l’Atelier à bâtir a effectué un travail sur l’unité des tons à l’extérieur de la maison : blanc, gris et noir sablé pour les menuiseries en aluminium.

Une maison à haute performance énergétique

La spécificité de cette maison émane de son ossature bois à haute performance énergétique qui intègre une isolation à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de l’ossature. La construction a ensuite été bardée et enduite avant d’être recouverte d’un toit en zinc à joints debout. De par sa nature de maison secondaire, la maison est chauffée par une climatisation réversible en fonction des besoins des propriétaires.

© Martine Doumerc
© Martine Doumerc

Des lignes épurées

De façon générale, les lignes architecturales de la maison sont relativement épurées. Les toitures faibles (pentes à 10 %) participent à cette esthétique minimaliste. Cependant, l’entrée de la maison se révèle quant à elle plutôt originale. En effet, elle est arrondie en ellipse ; la courbe s’arrondie dans un mouvement du bas vers le haut. Surmontée de la toiture en zinc et matérialisée par la charpente traditionnelle apparente, l’entrée de la maison marque sa singularité.

Un agencement calculé

Le rez-de-chaussée accueille la suite parentale, qui regroupe la chambre, le dressing et la salle de bains, le bureau et le séjour ouvert. Ce dernier est divisé en trois espaces : le salon, la salle à manger et le salon. L’escalier qui mène à l’étage a eu lui aussi une attention toute particulière et s’impose comme un véritable élément architectural. Composé de bois et de métal, il s’agrémente d’un garde-corps tubulaire en verre sablé. L’étage accueille quant à lui deux chambres offrant un accès direct sur le balcon qui domine le jardin et la piscine ainsi qu’une salle d’eau et une mezzanine bibliothèque. Pour bénéficier d’un maximum d’ensoleillement, les pièces de vie ont été orientées à l’ouest et au sud. À l’est, des bandeaux vitrés ont été intégrés à la jointure des toitures pour capter la lumière et éclairer la mezzanine et le séjour.

© Martine Doumerc
© Martine Doumerc

Invitation à la détente en extérieur

La terrasse offre un environnement idéal et invite aux plaisirs de vivre dehors. Du côté de la suite parentale, l’espace est abrité par une pergola métallique qui permet de se protéger des rayons du soleil trop importants en été. De l’autre côté, la terrasse couverte accueille une cuisine d’été dont le mobilier a été entièrement réalisé sur-mesure. Au sol, le composite dans les tons gris fait la liaison entre ces différents espaces et la piscine. D’aspect ultra contemporain, il s’accorde parfaitement avec les teintes gris, blanc et noir des façades de la maison.

Trônant au milieu du jardin, la piscine réalisée par la société Techni Piscines à Eaunes offre des dimensions généreuses : quatre mètres sur neuf. Elle s’accompagne d’un escalier maçonné et d’un revêtement liner. Sa structure autoportante avec profilé aluminium extrudé est idéale pour ce type de construction sur terrain sableux.

Cette maison contemporaine et accueillante offre toutes les prestations souhaitées par ses propriétaires. L’Atelier à bâtir, qui a fourni une prestation complète, de la démolition à la remise des clés, a su relever le défi avec brio en intégrant parfaitement cette maison à son environnement tout en respectant des délais relativement courts.

© Martine Doumerc
© Martine Doumerc

Pas de réponse à “Une villa secondaire en pleine nature”

  • Mathieu

    Très belle réalisation et parfaite intégration dans cet exceptionnel domaine du golf de Seignosse.

×