Une maison contemporaine chargée d’histoire

Quand une bâtisse agricole se transforme en maison contemporaine sans perdre son…

Quand une bâtisse agricole se transforme en maison contemporaine sans perdre son identité.

C’est aux pieds de l’église de Rouffiac que se trouve cette maison familiale située au coeur d’une exploitation agricole. La propriétaire, née en ces lieux, a souhaité lui apporter une touche de modernité. Elle et son mari ont alors fait appel, en janvier 2019, à GSSV Design, un cabinet d’architecture d’intérieur. Les travaux de rénovation, menés par les architectes Benjamin Vallée, Sophie Vu et Chloé Guitard, ont pris fin en août dernier.

Un lieu empreint d’histoire

C’est en 1965 qu’ont eu lieu les premiers travaux pour rendre cette bâtisse habitable. Le couple vivait alors à l’étage, pendant que les parents de la propriétaire occupaient le rez-de-chaussée. À l’époque, et jusqu’à très récemment, la pièce principale servait à la fois de lieu de vie et de travail. Cette demeure compte en effet d’anciennes étables et une chambre du lait, ainsi qu’un hangar toujours bien visible.

Modernité et lignes épurées dans la salle à manger En pénétrant à l’intérieur de la maison par une large porte vitrée, on découvre une première pièce de vie lumineuse et tout en longueur. Une table à manger en céramique gris anthracite, de la marque Cerezo, affiche des lignes modernes et épurées. Elle prend place à droite d’un mur recouvert d’un papier peint Labo-Léonard, dans des teintes orangées, inspiré d’une nature morte. Les chaises ont été choisies dans des couleurs similaires pour que le résultat soit harmonieux. Une ambiance chaleureuse soutenue par les deux suspensions d’inspiration industrielle qui trônent au-dessus de la table.

© Johanna Jardin – Pixcity

Près de la porte dérobée

À l’arrière du coin repas, un espace lecture et repos a été aménagé avec des fauteuils vintages inspirés de l’iconique fauteuil Acapulco, et des chaises conférences retapissées dans une teinte cuivrée. Ce petit salon est à la fois sophistiqué et douillet, notamment grâce au tapis clair qui recouvre le sol, et aux épais coussins posés sur chaque fauteuil. La lumière se reflète sur un grand vaisselier vitré. Une porte, dissimulée dans le motif du papier peint, pique la curiosité. Seuls les gonds et la poignée sont encore visibles. Ce passage secret mène en réalité à une petite salle destinée à entreposer du lait. Témoin de l’histoire de cette maison, elle a depuis été isolée et rendue presque invisible, sans pour autant disparaitre.

© Johanna Jardin – Pixcity

Des cubes et de la couleur dans la cuisine

À gauche de l’entrée se trouve la cuisine. Les traces de l’ancien mur porteur, renforcé par une poutre IPN, sont encore visibles et permettent de structurer l’espace. Design et fonctionnelle, la cuisine a été réalisée sur mesure. Des cubes colorés apportent une touche d’originalité et de couleur au mobilier blanc immaculé et gris anthracite. Un ilot central permet de prendre un repas ou de disposer de toute la place nécessaire pour cuisiner. Il est éclairé par une suspension elle-même composée de lampes colorées. Un pot à lait en cuivre, posé à même le sol, fait figure de témoin du passé. Les murs, peints dans un gris clair, créent de la profondeur et du relief.

© Johanna Jardin – Pixcity

Un bureau baigné de lumière

À droite de l’entrée, une large ouverture mène à un grand bureau donnant directement sur le salon. Les propriétaires ont souhaité avoir un espace ouvert et lumineux. Au sol, les lames de plancher en stratifié marquent la continuité avec la cuisine et la salle à manger. Avant les travaux de rénovation, le bureau était une seconde cuisine. Un grand bureau en bois trône désormais dans cet espace où circule la lumière. A l’arrière du bureau, une bibliothèque blanche s’étire sur toute la surface du mur. Elle a été réalisée sur mesure par l’ébéniste toulousain Antoine Leduc. Une réalisation magistrale et tout en légèreté qui fait face à une cheminée au gaz à double foyer de chez Sparte.

© Johanna Jardin – Pixcity

Chaleur et ouverture sur l’extérieur dans le salon

La cheminée vitrée fait la jonction entre le bureau et le salon. Longiligne et transparente, elle laisse filtrer la lumière et n’entrave pas la vision. Il est d’ailleurs possible d’apercevoir la piscine et le jardin depuis le bureau. Une petite fenêtre du salon a en effet laissé place à une large baie vitrée qui brouille les frontières entre l’extérieur et l’intérieur. Une banquette, accolée à la cheminée, crée le lien entre le bureau et le salon. De même qu’un papier peint, bleu et doré, posé tout le long d’un pan de mur. Au sol, les carreaux d’origine ont été nettoyés et restaurés afin qu’ils retrouvent leur lustre d’antan. Ils apportent une touche d’authenticité à la décoration, de même que les chandeliers et tapis anciens qui apportent de la chaleur à la pièce.

© Johanna Jardin – Pixcity

Un petit boudoir pour accéder aux chambres

Pour accéder à la suite parentale et à la chambre d’amis, il faut passer par un couloir semblable à un petit boudoir. Ce dernier peut être facilement isolé du salon grâce à une verrière coulissante. Les deux pièces restent néanmoins en harmonie grâce au même carrelage ancien et au même papier peint. Un large tapis, et des fauteuils d’époque retapissés, rendent cet espace chaleureux et accueillant. Sur la droite, on accède à la chambre d’amis et à la salle d’eau repeinte en blanc. Une grande douche à l’italienne vitrée a également été installée. Pour apporter de la personnalité à cette pièce, des carreaux de ciment ont été apposé sur un pan de mur ainsi que sur le meuble vasque. Au sol, les même lames de plancher en stratifié que dans le reste de la maison.

© Johanna Jardin – Pixcity

De l’or et de bois dans la suite parentale

Le boudoir permet également d’accéder à la suite parentale. Il s’agit d’une pièce claire et lumineuse, telle que l’ont souhaitée les propriétaires. Un grand dressing blanc, réalisé sur mesure par l’ébéniste Yannick Léguistin, se trouve sur la droite. Le lit prend place contre un pan de mur doré, imitation marbre. Le doré constitue d’ailleurs le fil rouge de cette pièce. On le retrouve sur les tables de chevet en bois et feuille d’or, ainsi que sur les cadres des miroirs de la chambre et de la salle de bain. Une descente de lit, en bois brut, apporte une certaine douceur. Le bois est également présent sur le socle qui soutient le miroir de la chambre. Une astuce origi- Photos : Johanna Jardin – Pixcity BIENVENUE CHEZ MOI nale pour cacher les tuyaux mis à nu lors de la réunion des deux anciennes pièces pour en faire la suite parentale. La salle d’eau se trouve d’ailleurs à l’arrière du lit. On y retrouve le blanc, le bois et le doré, agrémentés d’une mosaïque orangée.

Photos : © Johanna Jardin – Pixcity

Commentaires

Une Réponse à “Une maison contemporaine chargée d’histoire”

  • Vallée Marie-thérèse

    Magnifique réalisation, et un grand bravo à l’architecte ( Vallée Benjamin pour GSSV Design) mon fils en l’occurrence !!

×