Le bois : un atout charme dans votre jardin !

Edgar Ramel, architecte-paysagiste pour la société Ô Jardin à Montrabé, vous renseigne sur ce matériau.

Le bois s’inscrit naturellement dans vos aménagements paysagers en apportant de la chaleur et une âme à vos espaces verts. Il rompt avec le béton ou la pierre et offre à votre jardin une toute autre allure.

© Teichmeister
© Teichmeister

Les différentes formes d’utilisation

Les écrans : le bois est idéal pour construire des palissages, des brise vues ou encore des claustras. Tressé ou en planches, en osier ou en châtaignier, le bois est un excellent matériau pour vous protéger des vis-à-vis.

Les clôtures : le bois permet aussi de délimiter les espaces. Vous pouvez opter notamment pour des clôtures en châtaignier qui s’intègreront naturellement à vos massifs de plantes.

Les revêtements de sols : allées, pas japonais, escaliers… nombreux sont les supports qui s’habillent de bois. L’avantage principal étant la malléabilité due à son origine végétale. Sur une terrasse par exemple, la pose de caillebotis est rapide et s’adapte parfaitement à des terrains pentus ou légèrement mouvants.

Les soutènements : le bois permet aussi de créer des soutènements qui, en fonction de la typologie de votre terrain, s’avère plus efficaces que certains autres matériaux.

Les éléments du mobilier : certaines essences comme l’acacia ou le teck résistent très bien en extérieur tout au long de l’année.

© Groupe Gauci
© Groupe Gauci

Les précautions à prendre

Pour préserver vos éléments en bois, il est important de suivre quelques recommandations :

L’eau stagnante et l’humidité sont les premiers ennemis du bois. Il est primordial d’installer un système de drainage et d’aération pour que le bois puisse régulièrement sécher.

Les termites peuvent faire de nombreux dégâts dans les zones où elles sont déclarées. Sachez qu’elles détestent la lumière : en prévoyant encore une fois un système d’aération comme des platines sous votre terrasse, vous éviterez qu’elles n’atteignent votre plancher en bois.

Les visseries se détériorent au contact prolongé du bois, notamment les bois exotiques, car ces derniers contiennent des tanins puissants. Pour éviter cela, privilégiez des pièces métalliques zinguées ou en inox.

© Groupe Gauci
© Groupe Gauci

Les différentes essences

On distingue globalement deux catégories de bois :

Les bois exotiques tels que le teck, l’ipé, le red cedar, le massaradumba ou encore l’azobe s’emploient de différentes façons en fonction de leur variété, de leurs traitements… Il est donc important de vous fournir auprès d’un professionnel qui pourra vous garantir le label FSC « Forest Stewardship Council » et une utilisation sans risque adaptée à vos envies.

Les bois européens tels que les pins, le « Douglas », le chêne, l’acacia, l’eucalyptus, le mélèze ou encore le châtaignier offrent également des qualités différentes selon leurs origines. D’ailleurs, il peut être préférable d’utiliser un bois européen robuste plutôt qu’un bois exotique de provenance douteuse et traité avec des produits qui sont depuis longtemps interdits en Europe.

© Groupe Gauci
© Groupe Gauci

Le saviez-vous ?

Avec le temps, le bois grise naturellement car sa surface s’oxyde et se patine. Pour un effet brut, vous pouvez le conserver au naturel. Cependant, si vous souhaitez raviver ses couleurs, privilégiez les huiles qui pénètrent la fibre du bois et le protège des ultraviolets. Les lasures sont à éviter car elles créent un film à la surface du bois et peuvent le rendre glissant.

×