Le bitter est aromatique

Par notre expert en cocktail, Emmanuel Brandelet

Cocktail - De Fil en Déco
Emmanuel Brandelet

 

Vous le voyez souvent sur le bar, dans de petits flacons, sans vraiment savoir s’il s’agit de décoration ou bien d’ingrédients secrets. Le bitter romatique est un composant discret par son contenant mais intense par sa puissance aromatique. Quelques gouttes suffisent pour apporter le twist qui va booster la création du barman.

Un peu d’histoire

Le mot cocktail apparaît imprimé pour la première fois le 6 mai 1806 dans « The Balance and Columbian Repository » aux États-Unis. En réponse à un lecteur qui s’interrogeait sur sa signification, le rédacteur en chef répondit le 13 mai 1806 : « Cocktail est une boisson stimulante composée de spiritueux de toutes sortes, de sucre, d’eau et de bitter… il est familièrement appelé Bittered Sling et est supposé être une excellente potion en temps de campagne électorale parce qu’il rend le coeur hardi en même temps qu’il embrouille la tête… »

Le premier bitter aromatique aurait été créé par un apothicaire français vivant à la Nouvelle Orléans dans les années 1830 : Antoine A. Peychauds. Il créa un amer concentré à partir d’une recette familiale de 1793 toujours restée secrète. Il servait ce bitter avec du sucre et un alcool dans un coquetier, à ses amis qu’il réunissait à la fermeture de sa pharmacie pour partager un verre en fin de journée.

Vous l’aurez compris, le bitter apporte de l’amertume au cocktail mais pas seulement puisqu’il est aromatique. En effet, réalisé à base d’épices, d’écorces, de racines et de zestes macérés dans de l’alcool, son goût et sa puissance varient. Il apporte donc au cocktail le kick supplémentaire qui fera basculer la boisson vers une riche intensité aromatique.

À l’origine médicinale, les bitter sont aujourd’hui de consommation courante. Selon les ingrédients, l’amertume sera plus ou moins puissante ce qui fait que chaque marque de bitter est différente dans son profil et son usage.

Des bitter connus ?

Vous connaissez certainement le Picon, le Pimm’s, l’Apérol, le Campari, le Fernet Branca ou encore la Suze qui sont des bitter que l’on consomme seuls ou en complément d’une bière ou d’un vin pétillant par exemple.

L’Angostura Aromatic Bitter est souvent utilisé pour compléter le mojito, le Peychaud Aromatic Bitter, le Suze Aromatique Bitter sont quand eux utilisés en dashes (gouttes) pour compléter un cocktail. Si vous êtes curieux, regardez le degré d’alcool d’un bitter lorsque vous irez dans un bar à cocktail, vous pourriez être surpris !

Commentaires

×